bannière esimode

ESIMODE sur le devant de la scène !

Le vendredi 13 octobre dernier, le Brozar à Toulouse accueillait les jeunes apprentis-créateurs de l’école, et leurs mannequins. L’occasion pour eux de briller, en mettant en lumière leurs créations, tels de véritables professionnels !

Si l’amusement et la bonne humeur régnaient le soir du défilé, les mots d’ordre étaient principalement professionnalisme et perfectionnisme. Une première pour les sept jeunes créateurs (Créateurs et BTS Design de mode), ayant assuré le spectacle avec leurs mannequins. Au centre du défilé, le thème underground donnait le « la », et chacun des sept élèves se le sont approprié, ayant, d’ores et déjà, leurs propres griffes.

défilé brozar photo 1

Le binôme Juliette Laurens et Margaux Moreau a allié design et classe en proposant au total 7 créations. De la veste à imprimé serpent au dos, aux sacs seaux aux imprimés militaires, de la jolie robe rouge et noire au top élégant… le combo était véritablement tendance et plus que tout, dans l’air du temps. De son côté, Damien Larroche a ébloui au travers de ses deux tenues, mixant sequins, argenté et transparence. Un tout élégant aux allures modernes, qu’il aime à peaufiner dans toutes ses créations.  Floriane Comaille a créé pour l’occasion des pochettes, marquées de franges, volants, croco jaune et imprimé serpent. Chaque pièce ayant pour fonction de donner du caractère aux tenues, en apportant leur touche « trendy » et de bon goût. Margaux Croquet s’est, quant à elle, lancée dans la production de 13 hauts, divers et variés, allant de l’imprimé écossais aux rayures, du froufrou aux manches bouffantes… une collection à l’image de sa personnalité, festive et dans l’envie constante d’innover. D’une créatrice à une autre, de Margaux C. à Inès Bastié… cette dernière a donné à ses créations des allures très colorées, réalisant également un mariage de textures surprenant, dans le bon sens du terme. Le crochet et le papier journal ont en effet fait sensation, donnant à sa collection un air d’underground « poussé », et détonant ! Pour finir, Pauline Sablé, a, elle aussi innové, avec la réalisation (entre autres) d’un poncho. Une pièce bien travaillée, une fois encore moderne et à la hauteur de l’événement.

Les mannequins des créateurs ont ainsi porté leurs créations, défilant au son de deep house, devant bon nombre de spectateurs. Tous ont pris l’exercice très au sérieux, et ont donné un rendu professionnel, faisant honneur à la première fois des sept créateurs.

L’événement fut un franc succès, et a donné aux jeunes créateurs un avant-goût de tout ce dont ils rêvent. Le temps d’une soirée, ils ont pu toucher de près à cette sensation de fierté, de travail accompli et de pression retombée. Sarah Calvayrac,  élève de troisième année (formation créateur) et organisatrice de la soirée aura ainsi  gagné son pari de donner leur chance aux jeunes créateurs, et de faire de ce vendredi 13 octobre, une pure réussite.
 

Article écrit par Déborah Granger